Espaces réservés  Salariés | Associations
Accueil / Toute l'actualité / Formation d’initiateur sportif pour des jeunes réfugiés

Formation d’initiateur sportif pour des jeunes réfugiés


Depuis plusieurs mois, Myriam, conseillère technique nationale de l’Union nationale sportive Léo Lagrange (UNSLL), Didier, membre du comité de direction de l’Union régionale sportive Léo Lagrange (URSLL) et bénévole sur la Loco et Vincent, coordinateur des activités du CADA Léo Lagrange de Saint-Beauzire (43), en lien avec la direction des structures d’accueil de demandeurs d’asile de Saint Beauzire, souhaitaient mettre en place une formation afin que quelques jeunes accueillis puissent obtenir le Diplôme d’initiateur sportif. Les 9, 10 et 11 juillet dernier, 11 jeunes ont suivi trois jours de formation sur le site de Saint-Beauzire afin d’obtenir le  DIS, option jeux collectifs.

 

Mais, c’est quoi ce Diplôme d’Initiateur Sportif ? L’Union Nationale Sportive Léo Lagrange, a créé en 2010 ses toutes premières formations à destination des animateurs, éducateurs et entraîneurs bénévoles de son réseau. Son premier niveau de diplôme propose une entrée disciplinaire et/ou technique permettant d’assurer l’accueil et l’encadrement technico-pédagogique minimum au sein de ses clubs sportifs Léo Lagrange. Le DIS, formation de 60 h, s’organise sous le mode de l’alternance (avec la présence d’un tuteur) et est actuellement ouverte sur quatre options : Football australien, Monocycle, Chindaï, Jeux collectifs.

 

Lors de la formation des 9,10 et 11 juillet, les stagiaires ont été très impliqués pour s’approprier les contenus de formation et pour apprendre à travers les mises en situations pédagogiques, les fondamentaux d’un savoir-faire et un savoir-être d’un initiateur.

 

En chiffres
30h de formation
11 stagiaires
9 demandeurs d’asile qui résident sur les structures de Saint-Beauzire, 1 qui habite Brioude ainsi qu’un jeune accueilli au sein d’un club de boxe à Lyon

 

Qui étaient ces 11 jeunes à avoir suivi la formation ? Aboubacar, Alpha, Awet, Camara, Fahim, Farid, Farouq, Hakim, Merci, Oumar et Siadal

L’Union régionale Sportive Léo Lagrange a détaché Sofiane comme formateur.

Le 9 juillet, dès 9h, Sofiane a accueilli les stagiaires et a expliqué le but de la formation :

  1. Être capable de prendre en compte les publics et l’environnement pour préparer une action d’animation
  2. Être capable de préparer, d’animer et d’encadrer une action d’animation
  3. Être capable de mobiliser des connaissances minimales et de maîtriser les outils et techniques nécessaires à la conduite de l’activité.

Suite à cette explication, Sofiane, accompagné de Didier, a mis en place une première activité : Ultimate. Tout d’abord, un petit échauffement pour éviter les blessures. Ensuite, plusieurs petits exercices permettent à tous de découvrir ce sport. Passes à deux, puis à 4 et pour donner un aspect ludique : la première équipe à 20 passes sans échec emporte la partie. Une fois les bases intégrées, un match permet de les mettre en pratique.

 

L’ultimate est un sport collectif utilisant un disque opposant deux équipes de sept joueurs. L’objectif est de marquer des points en progressant sur le terrain par des passes successives vers la zone d’en-but adverse et d’y rattraper le disque. L’ultimate se pratique dans sa version la plus courante sur terrain en herbe à l’extérieur (7 contre 7), mais peut aussi se pratiquer sur un terrain de handball (intérieur, 2 équipes de 5 joueurs), ou sur la plage (5 contre 5). Les règles sont légèrement aménagées lorsqu’on souhaite le pratiquer en gymnase ou sur plage.

 

De retour en salle de cours, un briefing permet de reprendre chacune des étapes d’une séance :

  1. Prise en main du groupe : Pour se présenter et connaître le public accueilli. Se renseigner sur la santé des uns et des autres pour orienter sur les activités.
  2. Échauffement : Indispensable pour ne pas se blesser
  3. Corps de séance : quelques activités de découverte du sport ou du jeu collectif / retour au calme
  4. Bilan : pour savoir si la séance s’est bien passée et ce qui peut être amélioré.

Le lendemain, découverte avec des vidéos du Kin-Ball.

 

Le Kin-Ball est un sport collectif créé au Québec, développé par la compagnie Omnikin, en 1987. Cette compagnie regroupait alors des éducateurs physiques d’universités québécoises. Le mot Omnikin vient du latin, OMNI qui signifie tout, toujours, et du mot KIN qui veut dire le mouvement.

 

Suite à ce travail à partir de vidéos, les stagiaires ont été invités à travailler la mise en place d’une séance de Kin-Ball. Trois équipes ont été constituées. Dans chacune d’elle, ce travail devait être fait.

En arrivant dans la salle polyvalente, Didier avait installé le parachute. Une bonne manière de faire connaissance entre les personnes et avec la Kin-Ball. Sofiane en a profité pour faire connaître quelques jeux avec cet outil. Lors d’un repas solidaire, le jeu du parachute avait soutenu la dimension intergénérationnelle : enfants, parents et séniors avaient passés de bons moments.

En fin de journée, le temps était venu de mettre en place l’activité. Chacun des stagiaires expliquant une partie de la séance aux autres. Puis un match été organisé en intégrant quelques spectateurs dans les équipes.

Le lendemain, retour dans la salle de cours pour regarder quelques vidéos afin de découvrir un nouveau jeu : La Pétéca.

 

La pétéca, est un sport ancestral brésilien. C’est un mélange de badminton de volley-ball et de pelote basque. Le jeu consiste à s’échanger à la main la pétéca, sorte de gros volant formé de quatre grandes plumes sur une base en caoutchouc entre deux joueurs de part et d’autre d’un filet.

 

Là encore, les équipes formées devaient permettre à l’ensemble des stagiaires de mettre en place l’activité. Pour cela, rendez-vous sur le terrain de Volley. Terrain de volley mis en place par FATAH, un jeune qui est passé par le Centre d’Accueil et qui aujourd’hui travaille sur Brioude comme mécanicien. Faisant parti du club de Brioude, il a souhaité faire connaître ce sport à ses copains du CADA. Il a offert le Kit. Les jeunes stagiaires se sont initiés grâce à ce terrain au Pétéca. De quoi se détendre !

Les retours sur cette formation ont été très positifs à la fois par les formateurs et les stagiaires. Ils valideront leur diplôme d’initiateur en août ou septembre 2020 après avoir justifié de 30h00 d’encadrement soit sur le site soit en lien avec l’Accueil de Loisirs Léo Lagrange de Brioude. Ils devront pour cela convaincre le jury qu’ils ont développé les compétences nécessaires.

Avant cela, ils auront une formation aux premiers gestes de secours avec la Croix Rouge, un des partenaires des premiers jours avec les structures d’accueil. Ils ont également la mission de proposer des activités aux autres jeunes et habitants des structures. La directrice de l’accueil de loisirs Léo Lagrange de Brioude est également venue rencontrer les responsables des structures pour leur demander si ces jeunes, une fois formés, pourraient venir proposer leurs compétences aux enfants.

De plus, un grand rassemblement des habitants et des bénévoles aura lieu en septembre. Les jeunes proposeront à tous les publics des activités sportives.

Le vendredi 17 juillet dans l’après-midi, une séance a été proposée aux enfants du site. Aboubakar était aux commandes, aidé de Hakim, Camara, Siadal, Fahim, Hawet. Au départ, les enfants étaient intimidés. L’un d’entre eux ne voulait pas participer.

Quand les démonstrations ont commencé, la curiosité a donné l’envie de participer. Une fois l’Ultimate en main, les sourires ont chassé la timidité et les enfants se sont donnés à fond. Les initiateurs sportifs étaient, eux aussi, à fond dans leur mission en accompagnant les enfants dans leurs apprentissages.

Cette initiative a soutenu la découverte de nouvelles activités aux enfants du site, a permis aux initiateurs sportifs de se sentir responsables et leur a fait découvrir la force de l’engagement.

Une belle après-midi pour beaucoup : les enfants, les initiateurs et les spectateurs !