400 associations en France regroupent 120 disciplines : carte de France

Football australien

Commission nationale

unsll-football-australien-presentation

football-australien.fr

1857 en Australie : Thomas Wentworth dit « Tom » Wills (19 août 1835 – 3 mai 1880) revient d’Angleterre où il a fait ses études à la Rugby School. Brillant joueur de cricket et capitaine de l’équipe de rugby, il cherche à mettre en place une activité sportive dont le but est de permettre au joueurs de cricket de maintenir leur forme physique durant l’intersaison. Il crée donc le football australien appelé aussi footy. C’est depuis devenu le sport le plus populaire en Australie.
En France, les premières traces de ce sport remontent à un match des Australian and New Zealand Army Corps (ANZAC) en 1916 dans la Somme.

unsll-football-australien-logo

Depuis 2007, les clubs de football australien ont rejoint l’Union nationale sportive Léo Lagrange. Son Comité national de football australien travaille à la structuration de ce réseau de clubs, à son développement, ainsi qu’à l’organisation de compétitions nationales (un championnat national, une coupe de France) et à la représentation du footy français sur la scène internationale (coupe d’Europe, coupe du monde…).

L’Union nationale sportive Léo Lagrange s’est, au cours des années et de par sa vocation (multisports sous toutes ses formes), constituée en « pépinière » de disciplines sportives nouvelles sur le territoire.
Activités récentes ou pratiques plus anciennes, ces réseaux ont sollicité l’appui de l’UNSLL pour les accompagner dans leur structuration et leur développement pour, à terme, devenir plus autonomes et aller vers la création d’une fédération sportive à part entière, reconnue.
Elles sont constituées en commissions nationales, qui ont la charge de définir la réglementation fédérale de l’activité en question et de fixer les orientations stratégiques à travers la mise en œuvre d’un plan pluriannuel de développement de la discipline.

Monocycle

Commission nationale

unsll-monocyle-presentation

www.monocycle-france.fr

Le monocycle a été découvert accidentellement au début du XIXe siècle lorsque les conducteurs de grands-bi se retrouvaient sur une roue lors de leurs freinages. Ceux-ci ont ensuite essayé de tenir le plus longtemps possible sur cette unique roue. Puis des ingénieurs décidèrent de créer un cycle qui ne fonctionnerait qu’avec une roue.
Dès son invention, le monocycle a très vite trouvé une place de choix au cirque où il a supplanté les numéros d’équilibristes sur bicyclette jugés moins originaux. La légende raconte que c’est un italien, Alfredo Scuri, qui en 1881, présente pour la première fois un numéro artistique sur un monocycle un peu particulier puisqu’il s’agissait de sa bicyclette… cassée en deux.

Ce drôle d’engin à une roue est resté cantonné aux chapiteaux jusqu’aux années 1980. Par la suite, il a commencé doucement à s’en détacher pour exister comme activité physique et sportive indépendante.

unsll-monocycle-logo

Dernière-née des commissions nationales d’activité, la commission nationale de monocycle a été créée en 2010 au sein de l’Union nationale sportive Léo Lagrange.
Elle s’attache à structurer son réseau de clubs, à travers notamment la formation et l’organisation de la coupe de France.

L’Union nationale sportive Léo Lagrange s’est, au cours des années et de par sa vocation (multisports sous toutes ses formes), constituée en « pépinière » de disciplines sportives nouvelles sur le territoire.
Activités récentes ou pratiques plus anciennes, ces réseaux ont sollicité l’appui de l’UNSLL pour les accompagner dans leur structuration et leur développement pour, à terme, devenir plus autonomes et aller vers la création d’une fédération sportive à part entière, reconnue.
Elles sont constituées en commissions nationales, qui ont la charge de définir la réglementation fédérale de l’activité en question et de fixer les orientations stratégiques à travers la mise en œuvre d’un plan pluriannuel de développement de la discipline.

Rais aventure

Du risque virtuel au risque réel

unsll-raid-aventure-presentation

L’aventure évoque inévitablement la découverte de l’inconnu. Et qui parle d’inconnu aborde naturellement la notion de risque. Le raid Léo Lagrange est bien une source de risques, car il s’agit avant tout d’une épreuve sportive avec des activités qui ne sont pas toujours faciles, pour des jeunes qui n’ont pas ou peu d’activités physiques régulières. Les risques dont il est ici question sont ceux inhérents aux pratiques sportives inconnues, choisies pour placer les jeunes face à des situations difficiles. Au cours de ces épreuves, les jeunes vont se sentir en situation de risque parce qu’elles leur demandent un engagement dont ils n’ont pas forcément l’habitude. Il y a alors le sentiment d’un danger qu’il faut vaincre. On peut parler de risques virtuels, car des pratiques sportives non connues amènent des représentations mentales chez les jeunes. Il y a bien des risques physiques liés à la pratique des activités sportives. Chaque épreuve est construite et encadrée dans le sens d’une sécurité maximum, afin de les minimiser.

unsll-raid-aventure-logo

L’essentiel est de placer les jeunes face à des risques qui leur semblent réels, alors que la situation qui leur est proposée n’a rien de spécifiquement dangereux. Il s’agit d’insérer les jeunes dans un système les mettant en situation constante de choix, d’adaptation à la règle et aux situations problèmes, afin qu’ils trouvent ensemble les solutions les mieux adaptées aux problèmes qui leurs sont posés.

Dans le Raid Léo Lagrange Aventure, il y a pourtant des risques qui peuvent être bien réels qui concernent essentiellement le déroulement de la vie quotidienne et les relations entre les jeunes.

Marche pour tous

Randonnée pédestre

728

Depuis plusieurs années l’UNSLL organise régulièrement, avec ses clubs affiliés, des marches sportives pour tous.

Une marche pour tous est une randonnée pédestre où l’important n’est pas de gagner mais de marcher ensemble, chacun à son rythme, tout au long d’un parcours sécurisé.

Organiser une marche pour tous, c’est proposer avant tout un espace où s’exprime le plaisir de l’exercice physique, le brassage des générations ou simplement le plaisir d’être ensemble.

Qui peut participer ?

Tous : jeunes, adultes, retraités, handicapés, familles, groupes, seul ou avec des amis.

Qui est vainqueur ?

Tout participant gagne! Il n’y a pas de classement, pas de temps imposé. Chacun participe à son allure et selon ses capacités physiques.

Formation

Chaque marche organisée par l’UNSLL est précédée d’une formation/action ou comment s’immerger dans la logistique d’une marche pour pouvoir l’organiser ensuite.

Marches scolaires

Elles sont organisées pendant le temps scolaires et sont le prétexte à une sensibilisation à d’autres thèmes : nutrition, santé, Histoire…